Alma : Vous trahirez bien vos hôtes ?

Alors que Nébuleux Papillon désespère d’apprendre quoi que ce soit d’utile avant de s’être ruinée en glace, le fauteuil en face d’elle est investi avec une souplesse silencieuse par une exorciste très jeune, aux délicates oreilles de chat, à la finesse toute féline, et à la morale très relative, avec laquelle la discussion prend un tour radicalement différent.

Un jeu purement théorique, bien sûr, une question gratuite : comment se faire admettre comme élève quand on a n’a pas le don ?
Oh la bonne question… eh bien, avec une lettre de recommandation.

Rédigée par un exorciste en lequel Bleu Nuit ait suffisamment confiance pour ne pas refaire l’examen, et qu’il ne voit pas assez souvent pour lui demander une confirmation.

Ce qui implique de connaître son réseau relationnel ; un échantillon de l’écriture et du style ; le papier à en-tête éventuel, ou une bonne imitation.

Nébuleux Papillon, toujours aussi déphasée, est prête à renoncer devant ces insurmontables difficultés.

Mais la chatte, continuant à déguster sa crème brûlée (une glace ? Ce truc froid ? Vous n’y pensez pas !), ajoute : « Rien de plus simple pour quelqu’un qui aurait accès au bureau de Bleu Nuit ».

Nébuleux Papillon réalise enfin qu’elle possède une alliée dans la place.
La fillette se présente comme Instinct Féline, et ajoute qu’elle mettra une autre amie dans la confidence : Douce Illusion, originaire elle aussi de la Soie Dansante, ayant elle aussi une famille… délicate à gérer, et capable d’agir par compassion.
Deux complices, mais pas plus, une fuite est si vite arrivée…

La jeune fille attend donc le courrier salvateur qui lui ouvrira les portes de l’école.

C’est le moment que choisissent les autres PJ pour intervenir.
Le premier, Sang Froid, joue le protecteur des petits exorcistes, inquiet qu’une dame inconnue les invite à prendre des glaces ;
il quitte l’atelier de menuiserie, son marteau dans une main et sa tisane calmante dans l’autre, car il préfère éviter de trop s’exciter.
(ajoutez que le joueur a la tête pour jouer Thor, donc un marteau et une tisane, ça fait très : désolé les héros aussi ont besoin de cures de repos :))

C’est néanmoins d’un ton assez rogue qu’il demande à la charmante jeune fille si c’est elle qui offre des glaces, et ce qu’elle veut aux petits. Surtout qu’elle sélectionne les plus innocents, les plus vulnérables.

Une brève discussion permet d’éviter un crâne défoncé, la jeune fille révélant qu’elle est une future condisciple désirant se faire une idée de l’école qui lui fut recommandée.

Sang Froid, lui-même fraîchement arrivé et pas encore tout à fait remis des péripéties de son admission, entreprend de lui faire perdre tout espoir, si elle choisit de franchir les portes de cet asile d’aliénés…

Quand à Rincevent, il débarque à la tête d’une armée de petits estomacs, et entreprend de cuisiner Nébuleux Papillon, qu’il trouve louche, incohérente.
Elle consacre une bonne partie de ses fonds à lui offrir des glaces, car il est trop poli pour lui tirer la vérité la bouche pleine…

Démasquer une intruse, ou tester un parfum de plus, il faut choisir !
Et sa gourmandise choisit.

Nébuleux Papillon est quand même soulagée quand une petite voix très douce murmure sous la table, et que Douce Illusion, infiniment discrète, lui glisse sa lettre d’admission.

Elle peut donc enfin pénétrer dans l’école, atteindre la première cour, décorée d’arbres fruitiers, de bancs, de tables, et d’un Sang Froid couché au sol, sur lequel est penché un jeune homme aux très longs cheveux noirs, qui se présente comme Nuit Calme.

Elle ne voudrait pas le déranger dans sa tâche.
Il répond, serein, que les morts sont patients, ce qui ne la rassure guère.
Néanmoins, elle s’annonce comme future condisciple, il se révèle comme futur professeur.
Et il lui demande si elle préfère qu’il l’accompagne chez maître Bleu Nuit, qui dirige l’école, ou si elle désire prendre une première leçon.

Alors qu’elle enquête avec une inefficacité de novice, le corps de Sang Froid se redresse, déployant un charme sensuel qu’il n’avait pas manifesté tant qu’il tenait son maillet, et elle se sent frémir, séduite et ravie.
Elle se fait mutine, mais son inexpérience gâche hélas ses efforts ; toute une vie passée à jouer les repoussoirs ne s’efface pas en un clignement de cils.

Sa tentative de séduction échoue si lamentablement que le jeune homme préfère s’effondrer, mort à nouveau.
Le petit Rincevent, intrigué par ces phénomènes, vient discuter avec Nuit Calme, qui lui propose d’examiner la tasse de tisane, en tentant d’y apercevoir l’énergie vitale.
Une idée saugrenue, puisqu’une tasse n’est, en théorie, pas vivante. Enfin, la plupart du temps. Mais en habitué des tours les plus étranges, l’étudiant obtempère, et éclate de rire, ravi : une petite étoile d’un bleu resplendissant, le bleu des Chimères du Rêve, occupe le fond de la tasse, et est relié, par un fil très fin, à la Chimère qui animait le corps de Sang Froid, et s’élève vers le ciel, prenant une forme moins humanoïde, et très invisible pour le profane, mais pas pour l’œil aiguisé de l’exorciste.

Elle ne voudrait pas étaler sa présence dans une école dont elle est supposée exclue, n’est-ce pas ? Ce serait ajouter l’humiliation à l’intrusion, et elle est trop délicate pour cela.

Joyeusement, l’enfant tend à la créature la tasse, et celle-ci se reconstitue.

Il reste à savoir si se faire posséder par une Chimère est aussi honteux, pour un exorciste, que devenir un fantôme après sa mort.
Nuit Calme, toujours bienveillant, signale que Sang froid n’y pouvait rien, étant déjà mort, tué quand la Chimère au fond de la tasse avait supprimé l’eau de sa tisane, concentrant les principes actifs au point de le tuer.
Bon, et les faisant peut-être un peu muter…

Nuit Calme laisse Sang Froid aux mains des guérisseurs, blasés par son aptitude à mourir à son insu et à demander pourquoi on l’a encore déplacé sans l’avertir, et accompagne Nébuleux Papillon jusque dans le bureau de Bleu Nuit.

Toujours aussi maladroite, la jeune fille oublie de saluer, et tend sa fausse lettre d’introduction avec une hâte qui pourrait paraître très suspecte.

Mais Bleu Nuit, bonhomme, l’accueille, l’invite à s’asseoir, lui propose du thé, s’enquiert de son parfum favori, et la sert.

Pendant qu’elle contemple le vernis d’un rouge cerise profond de la table,
il lit avec plaisir le courrier de son collègue et ami, et se réjouit d’accueillir une nouvelle élève ainsi recommandée.

Celle-ci se détend encore un peu plus, soulagée que tout se soit bien passé.

Elle apprécie également le fait que le maître exorciste soit à la fois un fort bel homme, capable d’admirer sa jeune beauté, et d’un respect parfait, d’autant qu’il est chaste.

Il achève de la rassurer en expliquant que le don est d’une puissance inégale chez les divers exorcistes, mais que l’assiduité, la compétence, le complètent et compensent sa faiblesse au besoin.

Enfin, Nébuleux Papillon se détend : elle devrait pouvoir faire illusion…

Dommage que ce crétin de Sang Froid ait osé refuser ses avances. Il devrait être châtié !
Mais comment ? Elle demandera conseil à Instinct Féline, la petite chatte ne semble pas du genre à laisser une offense impunie.
Et n’avait-elle pas dit que Douce Illusion prenait aisément en pitié les jeunes filles au cœur piétiné par des malotrus ?
Il sera si simple de les manipuler pour arriver à ses fins !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.