Alma – Foudre blanche dans la nuit noire

Résumé de la partie du mardi 10.03.2020

Les Chimères des Brumes étant satisfaites des paiements proposés, il est temps qu’elles aident les deux serpents à permettre à un témoin bien choisi de consulter le passé, et d’y identifier le triplé dont nul n’a conservé un souvenir précis, car dix-huit ans, c’est long. Et si l’on tente de le recréer sur la base d’un concept flou, le résultat risque d’être au minimum décevant, au pire dangereux, car il y a bien trop d’être inamicaux susceptibles de se glisser dans une imprécision. (Oui, les PJ vivent au paradis… c’est bien cet endroit pris d’assaut par ceux qui l’envient ou la haïssent ?)

Rincevent, heureux qu’un accord ait pu être trouvé, saute au cou de Blanc Sillon, la grande Chimère pourvue d’ailes immaculées. Aube Attentive (ex-Nébuleux Papillon) remercie poliment, avec sa grâce coutumière et une affabilité nouvelle. Rêve du Néant préfère garder ses distances et demeurer attentif, d’autant que les démonstrations de sentiments publiques ne sont pas son style. Et puis, il réfléchit encore à ce qu’il pourrait faire de l’énergie qui bouillonne en lui.

Il perçoit donc le premier la manière dont cette force évolue, passant de prometteuse, épanouissante, à menaçante, oppressante. Le problème ne concerne pas que lui : à y bien regarder, tout s’assombrit dans l’enceinte rituelle, et la lueur dorée qui poudroie autour des cheveux de Champs Dorés semble à présent les derniers rais d’un soleil mourant, luttant pour soustraire le monde aux ténèbres.

Le grand oiseau blanc, qui évoquait une neige protectrice, paraît se griser de cendre, évoquant des messages brûlant avant d’être lus, et des mots de paix allumant des incendies où brûleront chairs, cœurs, et espérances déçues.

Et sur l’arbre immense créé pour accueillir et protéger les Chimères des Brumes, les feuilles jadis refuge et doux murmures tombent en une masse visqueuse, une noirceur de laquelle s’élèvent des cadavres de lapins blancs qui s’étirent, à la façon de peaux fraîchement écorchées, pour créer des jeunes filles torturées. Chaque témoin perçoit dans ses entrailles la dévastation subie par une possession brutale, et crache du sang, ses organes internes défoncés.

Et à propos de lapins blancs, Masque Souriant, une disciple de Bleu Nuit remarquable pour ses deux longues oreilles blanches et sa charmante petite queue en pompon, et qui fut sagement exclue du rituel pour cause de stress post-traumatique, déchire l’enceinte de confinement et charge en direction des trois Chimères.

Elle est suivie par Douce Illusion, une autre disciple du maître, dont les habits, délicats et féminins, sont plus colorés que d’ordinaire ; à y bien regarder, ils sont imbibés de sang, et la fillette est mourante.

Cela n’étonne pas Ruisseau Turquoise, qui signale que lorsqu’un Manesh est trop faible pour éliminer une Chimère des Brumes, il est amené à sacrifier sa vie et la convertir en moyen. Elle-même faisait partie des troupes régulières ; bienvenue parmi les recrutés de force.

Feuilles Bruissantes se déplace de manière à intercepter l’assaillante, et il change, ses traits se déformant, des cornes d’écorce et des crocs poussant, l’adolescent maussade laissant place au tueur résolu. Au passage, il lance aux deux serpents :

– C’était une embuscade, imbéciles ! Si nous survivons, je m’occuperai de vous.

Les serpents sont au-dessus de telles insultes ; ils ralentissent le temps, figeant presque les corps, mais non les pensées, afin qu’une solution moins meurtrière puisse être trouvée.

Et que quelques bonnes questions puissent être posées.

Comment Masque Souriant et Douce Illusion ont-elles pu percer le confinement de Quarantaine ?

Le disciple aîné lutte pour le maintenir, et tente même de le déformer pour isoler les Chimères des Brumes de leur assaillante, mais, sur son visage, de fines lignes apparaissent, sa chair découpée par une lame invisible, et il en sourd un sang noir. Il paraît une somme de fragments précaires, posés sur une gelée qui ne subsiste que par un colossal effort de volonté.

Et l’aide de Rêve du Néant, puis du Maître des Marées, qui continue à puiser dans les vies des courtisans les moins utiles à l’Empereur d’Écume, ces ambitieux qui ne rejoignent sa cour que par intérêt personnel.

Mais ce n’est qu’un sursis.

Jusqu’à réaliser que Quarantaine n’est découpé que parce qu’il est la source de l’enceinte ; elle ne pouvait être fendue sans l’altérer. Et qui peut trancher dans la réalité comme dans une soie fluide et vulnérable ? Aube Attentive, ex-Nébuleux Papillon.

La fillette ne peut supporter d’avoir été aiguisée et maniée malgré elle, et a utilisé sur elle-même son pouvoir de fascination : elle croit jouer à la marelle, et le temps ralenti l’a figée au milieu d’un sautillement et d’un chant grêle, dont l’insouciance feinte était pénible.

Deux camps se forment : ceux qui considèrent qu’exécuter immédiatement Masque Souriant règle le problème, car les ténèbres remontent à travers elle. Ruisseau Turquoise et son collègue, ainsi que Feuilles Bruissantes, sont déterminés à agir au plus vite, car l’effet empire.

Mais Bleu Nuit plaide la cause de son élève : elle n’est pas née mauvaise, elle a vécu un enfer, il fait son possible pour qu’elle se remette et puisse vivre le meilleur. Comme bien d’autres de ses disciples. Même si c’est plus risqué, il préfère trouver un moyen de la calmer.

Oh, parfait. Calmer une sociopathe en pleine charge meurtrière.

Désactiver une arme que seul un dieu avait pu émousser.

Sauver Douce Illusion que son goût de la vengeance vient de condamner.

Et au passage Quarantaine, dont les fragments vacillent, prêts à se dissocier irrémédiablement.

Le maître exorciste rappelle qu’il croit avoir compris que choisir des solutions meurtrières, en présence des ténèbres, ne fait que les renforcer. L’espoir et l’amour, bien que plus risqués et certainement plus pénibles à appliquer, ne sont-ils pas plus sensés ?

Champs Dorés modère alors Feuilles Bruissantes, qui demeure prêt à tuer.

Blanc Sillon est habitué aux pertes de contrôle chez les Chimères des Brumes déséquilibrées ; il s’interpose, et serre Masque Souriant contre lui comme une enfant en crise. Le grand oiseau blanc paraît un nid douillet pour une petite tremblante de rage, meurtrie, et égarée ; une petite qui fait de son mieux pour le tuer et se libérer.

Douce Illusion est prise en charge par Velours, un disciple aîné de Bleu Nuit, qui se reproche d’avoir cultivé son goût de la vengeance est lui offrant un carnet dans lequel noter tous les torts subis, afin de pouvoir les venger. Il continue à considérer que le pardon est un laxisme inacceptable, mais la fillette n’a pas à mourir pour une cause peut-être infondée.

Reste Aube Attentive, ex-Nébuleux Papillon. Tant qu’elle demeure hors de la scène, fascinée par l’illusion qu’elle produit, son effet ne peut être interrompu. Sang Froid, courageusement, rappelle qu’elle est éprise de lui. En jouant de ce lien, en l’appelant son aimée, la chair de sa chair, il devrait pouvoir lui appliquer son propre Signe du Rêve, qui lui permet de voir à travers son propre corps. Et donc, ses fascinantes ailes seront imperceptibles, incapables de l’isoler.

Alors certes, ce serait aller contre sa volonté, mais il est un peu voleur, il peut bien lui chiper sa liberté de refuser.

Belle Envolée signale à son frère que c’est une arme activée ; il soupire : il adorerait pouvoir demeurer inutile, mais décidément, pas moyen de récupérer son triplé sans agir. Donc…

Une fois de plus, le Maître des Marées les assiste, avant que Rincevent ne prenne des risques, et il dévie le tranchant de la fillette sur des cibles de son choix. Mais oui, promis, des cibles qui sauront apprécier. L’espace d’un instant, les plus curieux des témoins perçoivent la mer, et, sur ses flots, d’immenses serpents aux crêtes d’écume, aux corps d’or et de turquoise, qui paraissent divertis par ces attaques invisibles. Ah, ces serviteurs du dieu de la guerre, un rien les amuse.

Aube Attentive reprend conscience de son environnement, ravie de l’amour manifesté par Sang Froid, et horrifiée par son effet même involontaire. Elle ne sait pas comment elle a été activée, et ignore comme cesser de nuire, mais si sa détermination joue un rôle, elle souhaite de tout cœur redevenir bénigne.

Cela lui permet d’accepter l’aide d’Instinct Féline, qui tient à démontrer la différence entre cette pauvre Masque Souriant, une enfant normale déstabilisée par des mauvais traitements, et dont le passé traumatisant biaise encore un peu la perception du présent, et elle-même, qui s’assume comme psychopathe, et sait agir avec détachement. Ou exceller à camoufler sa frousse.

Ayant grandi dans une secte vénérant Çamdar, elle est bien placée pour demander un service au dieu, étant entendu que toutes les conséquences déplaisantes seront à la charge des trois autres intervenants : Aube Attentive, Sang Froid, et Belle Envolée qui ne veut pas être en reste.

Et elle ne voudrait pas que le travail consenti par un dieu si compétent soit saboté par des mortels.

Çamdar permet une réitération du processus déjà utilisé, et Aube Attentive est à nouveau émoussée, mais cette fois, c’est Sang Froid qui joue le rôle de l’amant céleste, encouragé dans sa prestation par sa sœur, qui jouit, à la capitale, des services des courtisans spécialisés dans la satisfaction sexuelle des exorcistes. Elle sait reconnaître de la belle ouvrage.

Voilà donc au moins Quarantaine, Nébuleux Papillon, et Douce Illusion de sauvés.

Et Masque Souriant ?

Masque Souriant, privée de ses alliés et de ses moyens, appelle à son secours plus de ténèbres encore, et la cité pourrait bien, malgré tous les efforts déjà consentis, être envahie par la glace noire, et remplacée par une étoile aux arêtes meurtrières, fichée au cœur de la Noce Divine comme un avant-goût de l’enfer.

____________________________________________________________________________

Illustration de TAKAYAMA Shinobu

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.